Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

IKIGAMI

 

IKIGAMI de Mase Motoro

Série de 10 mangas

 

En Résumé...

Dans une société du futur non loin du Japon, une nouvelle loi deprospérité dite "Loi pour le maintient de la prospérité nationale" a été mise en place. En rentrant à l'école primaire, chaque enfant reçoit un vaccin. Une injection sur 1000 contient une nano-capsule qui se logera dans le coeur et explosera à une date et une heure définie, entre les 18 et 24 ans de la personne concernée. 24 heures avant sa mort, cette personne reçoit un préavis de décès, l'ikigami, qui lui donne droit à un certains nombre de services privilégiés. Fujimoto est fonctionnaire à la mairie et chargé de livrer l'ikigami.

 

En Avis...

Toujours la même forme pour chaque manga: 2 histoires de réception d'un préavis de mort (Ikigami). Le personnage principal est un fonctionnaire de la mairie, son but est de délivrer l'Ikigami. Il n'a pas le droit d'exprimer son avis. Le lecteur ne connaît pas toutes ses pensées même si par moment elles transparaissent. Longtemps on ignore si le personnage cautionne réellement la loi ou si elle le répugne puisque c'est avant tout sur son métier, sa façon d'appréhender cette livraison morbide qu'il analyse.

Ce qui est intéressant également c'est que chacune des histoires présentée est radicalement différente des autres par le contexte familial, le passé de la personne et dans sa réaction face à la nouvelle de l'ikigami. Ce qui choque le plus c'est l'âge des personnages, assez proche de la majorité des lecteurs du manga. De plus les personnages ne vivent pour la plus part sans prendre réellement conscience de l'ikigami possible et ont une vie, des rêves, parfois des enfants...

On comprend bien que l'auteur veut du départ faire détester cette loi par le lecteur et donc nous voulons nous, lecteur, voir si le cheminement se fera chez le personnage principal.

J'ai fortement aimé aussi les modes d'expressions, les résistances (folles, vaines malheureusement) de certains personnages face à la loi de la prospérité nationale.

A regret parfois que certaines histoires soient très lentes mais en même temps, tout le monde n'a pas forcément une vie pleine de rebondissement, de vengeance, de rêves à réaliser, donc cela peut se pardonner de par la variété des histoires à présenter. Néanmoins, la lenteur autour de la réflexion du personnage principal sur la loi de la prospérité exaspère légèrement au bout d'un moment.

En Bref...

J'avais entendu l'auteur en interview il y a quelques années au salon du livre de Paris (2010 ou 2011 je ne sais plus), j'avais eu en plus  le premier chapitre en librairie. Comme il trônait sur le présentoir au CDI, j'ai craqué et sans regret. 3 jours (ou 3 nuits, au choix) sans décrocher!

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0