Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

couv49104538

RU de Kim Thuy

 

En Résumé...

Une jeune femme, Ru... nous confie par petits morceaux  des souvenirs de son enfance, son pays. Elle idôlatrait son Oncle Deux, elle ne coprenait pas l'attitude de sa maman. A présent maman à son tour, elle revient sur ces bribes de souvenir pour les analyser dans le contexte historique. Elle nous emmène ainsi au vitenam, au Canada suivant sa mémoire, suivant l'envie.

 

En Avis...

Même s'il n'est pas évident pour nous de tout comprendre, on ressent la souffrance humaine (ne pas être chez soi, être dépossédé, perdre de vue des gens aimés, l'importance de la famille dans ces moments difficiles, le malaise face à l'autre...) . 

La mise en page (des textes d'une à trois pages maximum) est très agréable et nous pousse à chaque fois à lire un morceau de souvenir en plus, comme si nous explorions avec la narratrice sa mémoire, dans un but de se rappeler, de comprendre des éléments de son enfance avec un regard adulte. Même si cela semble haché, cette façon d'écrire allège la lecture car derrière, il y a tout de même le fil conducteur qu'est la narratrice, son passé, le contexte historique (la guerre et l'après-guerre du Vietnam).  De plus, pour ceux faisant attention, chaque souvenir est lié au suivant par un mot, une idée, une expression (maman, cuir rouge, mémoire...). Cela tourne presque au jeu de piste au fur et à mesure.

Quant à la fin de cette oeuvre, c'est une sorte d'apothéose des souvenirs aoutour de la joie de la famille, d'avoir trouvé une novuelle place. 

 

En Bref...

La couverture m'avait attirée (malgré un vulgaire autocollant "prix des lecteurs 2012" en rouge...). Je n'avais pas trouvé le temps de le lire depuis son achat en novembre et je ne regrette pas de ne pas l'avoir lu dans le train car au calme, seule j'ai pu en apprécier la saveur, les souvenirs, me représenter cette petite fille vietnamienne, devenue femme au Canada avec un passé en morceaux et une identité complexe.

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0