Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ellana_couv_rageot1.jpg

Ellana (intégrale de la trilogie)

De Pierre Bottero

 

 

Petit rappel "important" pour ne pas vous spoiler vous-même...

pour lire le tome 1: il n'est pas nécessaire d'avoir lu les 2 trilogies d'Ewilan

pour lire le tome 2: il n'est pas nécessaire d'avoir lu la 2e trilogie

pour lire le tome 3: il est important d'avoir lu les 2 trilogies

 


En Résumé....

Une petite fille dans une caravane de pionniers partis au nord de Gwendalavir pour y créer un nouveau village, va voir sa vie basculer. Grâce à Oukilip et Pilipip deux membres du peuple des Petits vivant dans la Forêt Maison, cette enfant va grandir d'une façon originale qui lui donnera de grands atouts pour affronter la vie. Elevée dans un grand sentiment de liberté et un besoin d'espace, Ellana pourra arpenter la voie des Marchombres et combattre de nombreux ennemis... Un jour, son maître Marchombre lui avouera qu'elle devra peut-être choisir entre la voie du Marchombre ou l'Amour  qui est une toute autre voie. Mais ce qu'il n'ose pas lui avouer, c'est qu'il existe une Prophétie où Marchombres et  Mercenaires du Chaos (Harmonie contre Chaos) s'opposeront et Ellana se trouvera au centre de tout cela.

 

 

En avis...

Cette trilogie permet de retrouver ce personnage attirant (admirable par ses gestes, ses capacités...) mais énigmatique de par son statut de Marchombre. Le premier tome "le pacte des marchombre" promet ainsi de découvrir comment Ellana est a grandi (douleur, liberté, forêt, risque) et est devenue une apprentie Marchombre. Mais plus que la découverte du choix de vie par Ellana, le lecture apprend les drames et joies de son enfance qui la rendent si différente des autres jeunes filles de son âge.

 

Tout au long des 3 tomes, des poèmes marchombres sont écrits, murmurés au vent par les Marchombres pour exprimer leurs sentiments, et surtout les sentiments d'Ellana. La poésie marchombre est spéciale puisqu'elle s'écrit, se ressent mais ne se dit pas oralement à l'intention de quelqu'un. C'est toujours succint et beau.

 

L'histoire est bien rythmée. D'un tome à l'autre des rappels légers sont faits pour le lecteur. De plus, le style est bien plus fluide que dans la Quête d'Ewilan. Ce qui est super c'est aussi que d'un tome à l'autre le rythme se maintient.

 

Avec le temps, Ellana abandonne sa vision de la vie suivant la réponse du poète et la réponse du savant.... ce qui est dommage mais peu sanctionnable même si, à la toute fin on a le plaisir de retrouver en clin d'oeil (surtout que la poésie marchombre demeure sur les 3 tomes, pour notre grand plaisir).

 

Petit regret dans le tome 3: trop de place accordée à Salim son apprenti Marchombre (suite de la Quête et des Mondes d'Ewilan). L'alternance passé-présent sur la première moitié est quelque chose que je trouve frustrant mais c'est un choix que l'auteur afait, défendable, qui plaît à d'autres lecteurs (mais pour ma part cela me frustre et j'accélère ma lecture entre deux passages pour avoir la suite...).

 

En dehors de cela, les trois tomes offrent de nombreux adversèrent, de nombreuses leçons de vie (les mots Marchombres ressentis par Ellana ou Salim dans des leçons d'initiations pourront ainsi être: liberté, respect, honnêteté, modestie...). On est entièrement immergé dans la Guilde (par les grands maîtres, par les épreuves d'initiation, par les rencontres, les intérêts, les trahisons, les vengeances...) 

 

En Bref...

J'ai bien envie de continuer du Bottero, avec Les Mondes d'Ewilan pour rester dans le thème (et rattraper mon retard! qui m'a semblé flagrant dans le tome 3 d'Ellana, d'où mon petit rappel avant cette chronique pour que d'autres ne soient pas frustrés ou déroutés comme j'ai pu l'être)

 

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0