Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

elephant

De l'eau pour les Elephants

De Sara Gruen

 

En Résumé...

Lorsque les parents de Jacob décèdent brutalement dans un accident de voiture quelques jours avant ses examens pour son diplôme de vétérinaire, ce jeune homme de 23 ans se retrouve sans rien. A cette époque de crise aux USA (1928, 1929), Jacob décide de monter en pleine nuit dans un train qui passe alors qu'il errait pour réfléchir. Au matin, il découvre que ce train n'est pas classique: c'est celui du "Cirque des Frères Benzini: le plus grand spectacle du Monde". A partir de là Jacob tombe en extase devant Marlène, la femme d'August, qui lui rappelle une autre personne. Alors qu'il est embauché comme vétérinaire du Cirque grâce à Camel et August, il se retrouve à dormir avec Kinko (Walter) un artiste du cirque puisqu'il est un clown nain. Mais quand une Elephante nommée Rosie intègre le cirque et commence à être maltraitée par August, tout va tourner de façon différente entre Marlène, August et Jacob.

Mais Jacob a à présent quatre-vingt-dix ou quatre-vingt-treize ans et c'est depuis sa maison de retraite qu'il se remémore tout cela alors qu'un cirque s'est installé sur le parking en face de la maison de retraite.

 

Un avis...

On se laisse prendre dans ce voyage ferroviaire qui nous mène de ville en ville avec ce Cirque bancal. Les balancements passé-présent entre la vie de Jacob à la maison de retraire et au Cirque se font aisément et on est pris d'affection pour cet homme.  

Grâce au livre j'ai découvert ces criques ambulants qui utilisaient le train pour se déplacer, la crise et les rachats de cirques. Le livre (poche) est richement illustré apr des photographies d'époque pour mieux comprendre le dressage du chapiteau, les wagons, les artistes, les animaux.   

La détresse de la personne âgée (son besoin de reconnaissance humaine, de ne pas être considéré comme un légume, un enfant, d'avoir le droit de décider s'il veut ou non son fauteil, manger dans sa chambre, ouvrir le rideau,etc.) nous font penser à ces personnes "coincées" dans ces maisons de retraites à cause de la vieillesse qui se manifeste sous différentes formes. Car toutes ces personnes ont une histoire et parfois un passé des plus originaux! 

Dans ce cirque, les relations entre les hommes est une mini-société dans la société puisque le Thécos sont peux estimés, les manuels un peu mieux mais pas forcément suffisamment sur la reconnaissance humaine. Seuls les artistes possèdent des cabines décentes (luxueuses? On ne vois que deux cabines d'artistes donc difficile de généraliser). Néanmoins, les artistes sont les seuls à véritablement toucher leur paye quand les temps pour le cirque sont difficiles. Des manuels disparaissent parfois quand le train est en marche, les animaux sont prioritaires poru la nourriture (à un moment, Jacob expilque qu'il comprend que sa vie vaut moins que celel "dun chat", sous-entendu d'un vieux lion). Donc ce cirque a son propre fonctionnement où tout le monde reste à sa place. Mais Jacob a ce statut particulier: ni artiste, ni purement manuel grâce à son statut de vétérinaire, il côtoie aussi bien Camel, Grady et Earl (des manuels) que Walter, Marlène et August (des artistes).  


 

En Bref...

Un super coup de coeur pour ce début d'année!! (Lu en 2 jours  et dur de devoir le laisser au salon quand je devais manger!)  Pour vous faire une idée, mieux vaut le lire car il est difficile de rendre compte de cette merveilleuse (et terrible à la fois) ambiance dans ce cirque et cette maison de retraite.

 

Lu dans le cadre du Baby-Challenge Contemporain 2013

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0