Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beloved

De Toni Morrison

  couv71388877.gif

 

 

En résumé....

Sethe a réussi à fuir le Bon Abri, la propriété des Garner, où elle était esclave. Ses enfants ont déjà rejoint Baby-Sugg, leur grand-mère dont la liberté a été achetée par Halle, son fils et mari de Sethe. Tout aurait été bien si Halle était arrivé lui aussi et si les blancs du Bon Abri n'avaient pas retrouvé Sethe et ses enfants. Mais Sethe ne veut pas que ses enfants connaissent l'esclavage et pour cela, les tuer c'est leur offrir une liberté sûre. Quand les blancs arrivent, Belovend est déjà morte. Le fantôme du bébé va pourtant rester au 124, et hanter cette maison où Sethe reviendra après la prison. 

 

 

En avis....

Alors, c'est, me semble-t-il, un grand classique de la littérature américaine (je ne le savais pas auparavant), cependant, classique ou pas j'ai eu quelques soucis pour accrocher. J'ai eu du mal à avancer en raison d'un début très dense et qui entremêlait les personnages et leurs souvenirs à moitié racontés. Le style  était dur au départ également (un peu parler) ce qui me ralentissait.

 

Néanmoins, passée la moitié du roman, j'ai enfin pu entrer convenablement dans l'histoire, remettant en place les morceaux du puzzle. Peut-être étais-je trop faiguée au début de ma lecture donc l'effort (la gymnastique mentale) à effectuer pour prendre plaisir était trop dure à ce moment là.

 

En dehors de cette difficulté la vie des noirs et esclaves touche beaucoup, les traitements infligés horrifient le lecteur moderne. Les quelques blancs qui donnaient un traitement différent restaient tout de même dans  un esclavage même si plus "léger" en offrant un logement contre un travail mais pas de salaire, en considérant les pensées des noirs, en leur permettant d'avoir un fusil mais en leur demandant de ne pas sortir de la propriété ou en décidant tout de même tout pour eux.

 

Le personnage de Sethe est extrêment complexe et on ne le comprend qu'au fur et à mesure de l'histoire. Elle est noire, escalve évadée, condamnée, désire le meilleur pour ses enfants mais surtout qu'ils ne connaissent pas l'esclavage. Mais cet orgueil fait qu'elle est détestée les blancs comme les noirs. Et au milieu de tout cela, on sait qu'elle a tué l'une de ses filles: Beloved. Il est difficile de mal la juger (comme le font les blancs et les noirs dans cette histoire) car nous avons ses propres pensées et nous lisons les horreurs que les blancs lui ont fait subir. DE plus, la réapparition de Beloved fait que nous attendons à ce que cela tourne mal.

 

 

En bref....

J'avais été séduite par la couverture, mais pour finir cela a été une lecture longue et presque fastidieuse pour la première moitié. Mais les thèmes abordés ou soulevés par l'histoire sont amenés avec brio.

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0