Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SILHOUETTE

De Jean-Claude Mourlevat

 

En Résumé...

Une femme est heureuse de pouvoir être la silhouette dans un film de son acteur favori, un ado part pour la première fois en colo et doit fermer la maison en l'absence de ses parents, une famille modeste en vacances en Bretagne va bâtir une ville de sable sur la plage, etc.. Tous ces thèmes sont forts proches du quotidien et sembleraient sans intérêt. Et pourtant chacune de ces histoires va cruellement se terminer; car la vie n'est pas toute rose, et la nouvelle une forme splendide pour jouer avec les attentes du lecteur!

 

 

En Avis assez Bref...

Ce recueil de nouvelles est extrêmement bien écrit et les histoire rondement menées. En effet, en peu de pages l'auteur arrive à nous rendre attachant les personnages (on s'inquiète de voir la catastrophe, le drame se produire). Cela touche femmes et hommes, jeunes et vieux. Les situations sont diverses et l'auteur s'amuse même du lecteur (que ce soit dans le choix de la nouvelle que dans la mise en forme du recueil).

Petit regret, la nouvelle "Silhouette" n'est pas celle qui m'a le plus marquée ou plu néanmoins le choix de son titre pour le recueil colle parfaitement au thème général de ce recueil: des lambdas avec des histoires banales au départ, soit des silhouettes parmi d'autres.

En discutant avec une collègue de Français, le côté cruel l'a fortement dérangée mais c'est le parti pris de l'auteur au départ. Ensuite je suis d'accord sur un autre point évoqué avec elle, ce recueil est lisible par des ados mais pas sûr qu'ils soient aussi réceptifs que les adultes à toutes les nouvelles (ou références). Pour exemple, l'une des nouvelles s'appuie sur la langue française (les fautes faite au quotidien par politiciens et journalistes) et l'auteur avec son personnage joue sur cela... je ne suis pas certaine que nos ados voient qu'il y avait faute au départ et donc humour. De même le château de sable touche le souvenir chez les adultes à un moment où les ados sont un peu (beaucoup?) dans le rejet de ce qui est rattaché à l'enfance. (bon après c'est un avis, rien de plus!).

 

En Très Bref...

Un coup de coeur pour moi, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de "bonnes" nouvelles (la dernière fois c'était le recueil Selon toute Vraisemblance qui m'avait également beaucoup plus, peut-être un peu moins avec le recul que Silhouette).

 

Lu dans le cadre du prix de lecture de mes collégiens.

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0