Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Heurtier Annelise

En Résumé...

"Rentrée 1957. Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l'aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher."

Molly est l'une de ces 8 étudiants noirs à se porter volontaires pour cette intégration. A 15 ans, habituée à être ignorée pour sa couleur de peau, elle ne s'attend pas à une telle violence des jeunes blancs du lycée. Cette année sera un enfer pour elle.

Grace est une blanche de très bonne famille et est scolarisée dans ce lycée. Alors qu'elle n'est pas pour l'intégration, elle est tout du moins dégoûtée du comportement de ses amies qui ont décider d'humilier Molly. Se taire ou réagir, ce n'est pas une décision évidente pour une jeune fille de 15 ans dans une société où les blancs qui tendent la main aux noirs sont extrêmement mal vus.

En Avis...

Dans la même veine que La couleur des Sentiments. On retrouve le principe de récits qui se croisent pour former l'histoire (celui de Molly et de Grace). J'ai été jusqu'à me demander si ce n'était pas un fait exprès que la bonne dans la famille de Grace s'appelle Minnie, comme l'un des personnages de La Couleur des Sentiments. L'identification aux deux jeunes filles se fait facilement. Elles ont le même âge, es mêmes préoccupations (leurs amies, leur anniversaire) et pourtant tant de différences (Pour Molly la peur de la rentrée, l'isolement, le regard des autres mêmes dans son quartier, pour Grace trouver un petit ami, devenir la reine du lycée, choisir sa tenue vestimentaire).

Quelques reproches sur la chronologie de l'histoire (sa répartition sur le nombre de pages) . Près d'un tiers du livre correspond à l'attente de la rentrée scolaire pour Molly et Grace. Certes cela marque bien la difficulté de faire appliquer la loi, les réticences des blancs, etc mais cela nuit tout de même à la suite car l'année scolaire se fait en accéléré. On est très rapidement au bal de fin d'année et très rapidement à la remise des diplômes. Molly parle de ses souffrances, on voit le changement chez Grace et ses amis mais cela est trop rapide, presque sans transition ce qui est dommage. Une vingtaine de pages en plus (au moins) aurait pu palier à cela je pense.

Le choix des illustrations pour les 2 filles dans l'édition Casterman poche est très agréable car hormis une coiffure différente elles se ressemblent.

Autre petit regret: qu'il n'y ait pas quelques notes très historiques sur cet événement à la fin du livre pour aller plus loin. On referme le livre en réfléchissant mais sans avoir de pistes concrètes pour creuser en dehors de la note sur ce que sont devenus aujourd'hui ces étudiants..

Sinon pour l'histoire en elle-même, la simplification des faits romancés est très bien faite, en étant français nous ne sommes pas perdus par les différentes instances juridictionnelles américaines. De même que le titre "Sweet Sixteen" qui peut nous sembler obscure est bien expliqué dans l'histoire (la fête anniversaire tant attendue de leur majorité). C'est d'ailleurs également un point commun entre les 2 jeunes filles. L'une et l'autre rêvent de cette fête et rien ne se passera comme prévu et cela les marquera à vie.

En Bref...

2e livre lu dans le cadre du prix littéraire inter-communal auquel participe 2 classes du collège. Il se lit également très facilement et il nous plonge vraiment dans les années 50 (les détails de ces époques sont bien mis en avant: certains n'ont pas le téléphone, la ségrégation, les codes vestimentaires, les marques des véhicules, etc.)

SWEET SIXTEEN
Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0