Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS

De Jules Verne

En Résumé...

Phileas Fogg est un gentleman londonien dont toute la vie est réglée comme du papier à musique. Membre d'un club, il y passe une grande partie de sa journée à lire la presse quotidienne anglaise mais également à jouer au Whist avec d'autres gentlemen de ce club.

Passepartout est un serviteur d'origine française qui entre au service de Phileas Fogg, bien heureux de la régularité de la vie de son nouveau maître.

Le jour de son entrée au service de Phlieas Fogg, un homme a dérobé 50000 livres anglaises en bank-note. Cet événement est le sujet principal de conversation au club.

Le soir même, Phileas Fogg rentre à un horaire inhabituel, choquant Passepartout. Ils partent expressément effectuer un tour du monde en 80 jours. En effet, durant l'après-midi, autour d'une partie de Whist, Phileas Fogg a débattu de la possibilité du voleur d'échapper à la police en raison de la rapidité actuelle de se déplacer dans le monde. D'ailleurs, le journal de ce jour le précise bien: 80 jours suffisent:! Et pour Phileas Fogg, homme mathématiques, plus régulier que ses pendules, cela sera prouvé!

C'est le début d'une folle aventure en accéléré pour Passepartout et son maître. Mais le tableau se noircit quelque peu avec la présence de Fix, un inspecteur Anglais, persuadé que Phileas n'est autre que le voleur utilisant le prétexte de ce pari pour s'échapper!

 

En Avis...

Jules Verne fait preuve de beaucoup d'humour dans sa façon de dresser les portraits. Il joue sur les stéréotypes français, sans être toute fois tendre avec le seul personnage Français (Passepartout. Car même si celui-ci fait preuve d'héroïsme, c'est bien souvent irréfléchi, empreint d'énervement, de colère. Il ne tient pas en place et est très... têtu!) De l'autre côté Phlieas Fogg fait preuve d'un flegme britannique poussé à l'extrême. De même, les Américains sont obtus et colériques.

J'ai adoré le développement du champ lexical de la marine qui est extrêmement poussé. D'ailleurs, certains termes m'ont interpelée et je suis allée en lire la définition. Et ce n'est pas faute de vivre sur un littoral et d'avoir pratiqué la voile!!

L'histoire est très entraînant, malgré 1 ou 2 passages de quelques pages placés pour rallonger le récit. Mais cela oblige finalement le lecteur à patienter (tout comme Passepartout, on est bien Français de ce côté là!). Pour ma part j'ai lu ces passages en travers pour gagner du temps :p

Enfin, je tire mon chapeau à tous ces calculs très pointus avec les clins d'oeil aux pendules, aux méridiens, à la course contre le soleil, aux décalages horaires, etc.

 

En Bref...

J'ai enfin la maturité pour savourer le style de Jules Verne! A quand un autre voyage????

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0