Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assassin Royal 1: L'apprenti assassin

De Robin Hobb

 

En Résumé...

Un jour, un enfant est amené au château du prince Vérité. L'homme qui l'y amène le présente comme le Batârd de Chevalerie, frère de Vérité. Le petit garçon ne le sait pas encore, mais son origine, cet abandon par cet homme vont marquer un immense tournant dans sa vie. A partir de là, il va entrer à la Cour de Castelcerf auprès de Burrich, maître des Ecuries et fidèle de Chevalerie. Mais être un bâtard n'est pas chose facile: la haine de Royal, demi-frère de Vérité et Chevalerie, une place incertaine face à ses cousins, la reconnaissance du roi Subtil, puis une formation bien différente de cette d'un prince. Tout cela Fitz va le découvrir tout en trouvant du soutien auprès d'amis eux aussi différents des autres: le fou du roi, Molly Brise-Pif, Burrich ou encore Fouinot et Martel, 2 compagnons à quatre pattes.

 

En Avis...

Pas évident je trouve de résumer car l'envie nous prend de vous raconter tous ces détails si grandioses de la vie de Fitz, ses déboires, sa solitude, son lien compliqué avec Burrich, ses escapades, sa formation envoutante auprès de Umbre, celle détestable auprès de Galen, le lien avec Vérité, etc. Bref je vous cite beaucoup de chose en ne vous révélant pas gros chose au final si ce n'est que ce tome 1 est très dense.

 

Belle réussite de Robin Hobb de présenter l'enfance et l'adolescence de ce personnage sur un tome car son éducation est réellement un pilier pour sa vie future

 

L'auteur arrive également à travers la voix adulte du narrateur à nous rendre des impressions enfantines avec des souvenirs brumeux, des détails bien marqués mais peu importants alors que des intrigues principales ne sont que filigranes.

 

Je reconnais avoir eu un tout petit peu de mal au début à me dire: qui est ce garçon, qui est ce narrateur, où sommes-nous, où compte-il nous amener? Cela m'a un peu déroutée et il m'a fallu 2-3 jours pour m'y mettre mais au final j'ai dévoré le reste (et je suis en manque de la suite). On y entre et on s'y croirait. D'ailleurs, la vie de tous les jours (les exercices, les jeux, les repas, la toilette, le sommeil, les saisons, la croissance de l'enfant) ajoutent beaucoup de vrai au récit et nous happe facilement.

Même s'il y a beaucoup de descriptions, il se passe énormément de choses à Castelcerf. Fitz a les oreilles partout, se retrouve souvent là où il ne devrait pas, attire le regard du roi, la haine de Royal... bref c'est une enfance mouvementée et nous suivons les rebonds avec plaisir, inquiétude, énervement contre telle ou telle chose, tel personnage, etc.

 

Juste une petite déception qui m'a bien dérangée tout de même hier soir: mais c'est quoi cet épilogue???? Relu, je comprends certains points, mais qui parle? Umbre? Fitz? Burrich? Quelqu'un d'autre? Euh et pas sûr que ça m'avance pour la suite.

 

Bref...

Un coup de coeur pour cet automne!

Tag(s) : #Chroniques

Partager cet article

Repost 0